Lexique

Action :
Valeur mobilière représentant une quote-part du capital social et des droits de vote d’une société.

Action de préférence :
Action bénéficiant de caractéristiques spécifiques fixées statutairement. Elles peuvent conférer à leur titulaire un ou plusieurs avantages : droit d’information, droit sur le prix de cession, droit prioritaire sur le dividende, etc.

BSA (Bon de Souscription d’Achat) :
Option permettant de souscrire, à certaines périodes et à des conditions fixées à l’avance, des actions nouvelles de la société, en vue de bénéficier d’une plus-value. Les BSA peuvent être acquis par des salariés ou des actionnaires puis exercés en fonction de l’atteinte d’objectifs.

BSPCE (Bons de Souscription de Parts de Créateur d’Entreprise) :
Valeur mobilière donnant accès au capital réservé aux salariés ou dirigeants de jeunes sociétés, bénéficiant d’un régime fiscal favorable et fonctionnant comme des bons de souscription d’actions.

Business Plan :
Plan de développement stratégique de la société sur 3 à 5 ans, comprenant un budget (compte de résultat, bilan et plan de financement) avec des commentaires détaillés. Le Business Plan peut décrire les domaines commerciaux, concurrence, produits, moyens de production, fournisseurs, investissements, équipes, etc.

Closing :
Etape finale d’une opération avec la signature par l’ensemble des participants (dirigeants et investisseurs financiers) de la documentation juridique (pacte d’actionnaires notamment) et décaissement des fonds.

Dette senior :
Dette bancaire à moyen terme (le plus souvent sur 7 ans), destinée à financer partiellement le prix d’acquisition d’une entreprise lors de sa transmission.

Dette in fine :
Partie de la dette bancaire dont le remboursement est reporté à l’échéance finale du prêt.

Due diligences :
Ensemble de recherches permettant à l’investisseur de fonder son jugement sur l’activité, la situation financière, les perspectives et l’organisation de l’entreprise, avant de réaliser l’investissement. Les audits peuvent porter sur des domaines variés : financiers, juridiques, sociaux, environnementaux, fiscaux, sur les produits ou le marché, etc.

Effet de levier (Leverage) :
Proportion représentée par l’endettement par rapport aux fonds propres d’une entreprise. Ce ratio d’endettement a un effet multiplicateur sur la rentabilité des capitaux propres.

ESG :
Critères liés à l’Environnement, au Social et à la qualité de la Gouvernance dans une entreprise.

FCPR (Fonds Commun de Placement à Risques) :
Appartenant à la famille générale des OPCVM, le FCPR est une copropriété de valeurs mobilières et n’a pas de personnalité morale. Il est géré par une société de gestion, agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui agit au nom et pour le compte du FCPR, le représente et l’engage. Un FCPR doit investir dans des participations au capital de sociétés, en respectant certains quotas selon les types d’investissement.

FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) :
Type de FCPR devant investir à hauteur d’un quota minimum dans des entreprises innovantes.

FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) :
Type de FCPR devant investir dans des PME non cotées situées dans une même zone géographique.

Fonds de capital-investissement :
Véhicule regroupant des investisseurs en vue de faire des investissements en capital-investissement et d’en partager les résultats.

GAP (Garantie d’Actif et de Passif) :
Garantie donnée par un ou plusieurs cédants (dans le cas d’une reprise) ou par le dirigeant (dans le cas d’un investissement en capital-développement) sur la consistance des actifs et des passifs de la société, par rapport aux documents et informations ayant servi de base à la transaction.

Mezzanine :
Mode de financement intermédiaire entre la dette senior et les fonds propres, permettant de compléter le financement d’une acquisition. La dette mezzanine est subordonnée à la dette senior (son remboursement se fait après) et remboursable in fine. La dette mezzanine permet sur option d’avoir accès au capital de la société.

OBSA (Obligations à Bons de Souscription d’Actions) :
Valeur mobilière donnant accès au capital, émise par la société et souscrit par un investisseur, se composant d’un titre de créance (obligation) et d’un bon de souscription d’action(s) de la société (BSA).

Obligations Convertibles en Actions :
Valeur mobilière donnant potentiellement accès au capital, émise par la société et se composant d’un titre de créance (obligation) et de la faculté de convertir cette créance en actions de la société. Le souscripteur de l’emprunt obligataire perçoit un coupon annuel et peut opter pour la conversion des obligations en actions selon un ratio pré-défini, à tout moment ou à des périodes fixées. En cas de non conversion, le remboursement de l’emprunt comporte une « prime de non conversion ».

Pacte d’actionnaires :
Convention conclue entre les actionnaires de la société pour organiser leurs relations. Il s’agit d’un document confidentiel qui complète les statuts et qui regroupe notamment des clauses sur l’évolution du capital (cessions de titres, nouvelles émissions, …), sur la gouvernance, sur la relation entre actionnaires (clauses de non concurrence, information, …) et sur les perspectives de liquidité de l’investisseur.

SCR (Société de Capital Risque) :
Bénéficiant d’un régime fiscal spécifique, la SCR est constituée sous forme d’une société par actions dont les actionnaires sont les investisseurs en capital. Son objet est la gestion d’un portefeuille de valeurs mobilières non cotées pour au moins 50 % de son actif net.

TRI (Taux de Rentabilité Interne) :
Taux mesurant la rentabilité annualisée moyenne d’un investissement constitué de flux négatifs (décaissements) et de flux positifs (encaissements). Il est utilisé pour mesurer et suivre l’évolution de la performance des opérations de capital-investissement.

Valeur Mobilière :
Tout titre représentatif d’une quotité du capital social et des droits de vote d’une société ou donnant droit, d’une façon immédiate ou différée, à l’attribution ou à la souscription d’un titre représentatif d’une quotité du capital social ou de droits de vote.

Valorisation pre-money :
Valorisation d’une entreprise avant sa levée de fonds (augmentation de capital ou émission de titres).

Valorisation post-money :
Valorisation d’une entreprise après l’entrée au capital d’investisseurs, c’est-à-dire après l’augmentation des fonds propres et quasi-fonds propres.